19/12/2012

je n'ai pas grand temps ils vont m'avoir ca vaariver lisez bien jenes uis pas le seul a êtree en dainjkuiersegyghy jkihjb xfxcgjknk m.h

07/12/2012

Rouge

Mon père m'a envoyé un message hier soir à 19h22 (heure du Groenland).

"Mon fils,

J'ai lancé l'assaut."

J'ai eu peur. J'ai bien tenté de de stopper cette infamie en écrivant sur mon blog mais l'accès à Internet m'était bloqué pour des raisons que je ne comprends toujours pas. J'ai beau penser, je ne vois pas comment cela pourrait être bénéfique pour les habitants du vaisseau de laisser se produire une guerre qui risque de ravager leur planète. Ça ne suivait pas le plan. Je n'aime pas ça. Mais vous savez, confrères narvals, ce qui j'ai encore moins aimé ? Ceci.

"Mon fils,

Les orques nous attaquent."

Je ne sais pas ce qui se passe. Nous avions signé un traité narvalo-orquien il y a de ça 11 ans, et il devait en durer 40. Ils nous déclarent la guerre ? Ils aident les humains ? Connaissent-ils la situation ? Je suis assis dans ma chambre, tel un humain, mes muscles durs entre mes bras croisés et je me questionne. Que veulent-ils ? Nous empêcher de prendre le monde ? Si c'est leur but, pourquoi avoir attaqué maintenant et pas à la fin de cette guerre ?

Mais honnêtement, tout ça me dépasse. Je suis dans l'espace, je ne sais pas pourquoi. Je me suis fait enlevé  je ne sais pas pourquoi. Je n'ai plus de droits sur mon armée, je ne sais pas pourquoi. Pourquoi est-ce que je me débattrait ? Qu'est-ce que ça changerait ? Je suis fini, et tant pis si les miens tombent avec moi. Je suis exaspéré.

Ah, et dans mon hublot, je ne vois que du rouge.

05/12/2012

Encore sur les polychore

Haha, le nom du message rime.

Enfin, voici un tesseract qui effectue une rotation. Je trouvais que c'était intéressant.


Je vous jure que c'est une rotation. Frappez votre tête jusqu'à votre compréhension. Voici la quatrième dimension matérielle.

Fait divers #3 (Dimensions)

Juste pour expliquer une ou deux choses, nous vivons dans un monde à quatre dimensions. Je vais tenter d'expliquer avec un «carré».

-Dimension Matérielle 0 (Non-compté). En fait, si on l’associe au carré, c'est un point. Mais ce point n'est qu'une location dans une dimension où l'espace n'existe pas. C'est étrange comme principe, mais un point d'une précision parfait est impossible, et ceci prouve l’existence (ou non-existence) de cette dimension.

-Dimension Matérielle 1. Représenterait un côté, une ligne. Encore une fois, dur à imaginer puisque cette "ligne" n'a qu'une seule variante, soit sa longueur. Elle n'a aucune largeur ni de profondeur. Elle est donc non visible à l'oeil nu. Cette dimension ne fait pas réellement parti de notre monde, mais elle existe.

-Dimension Matérielle 2. Représenterait un carré. Malheureusement, et contrairement à la connaissance commune, c'est impossible (dans notre monde). Simplement car un carré n'a pas de profondeur. Comme la ligne (pas le point), on peut tenter de le dessiner et de le représenter.

-Dimension Matérielle 3. Représentant un cube. C'est moyennement possible, puisqu'un cube possède des arrêtes parfaite. Disons que c'est très peu probable, cette perfection. On pourrait tenter de la produire en manipulant la matière mais ça se rapproche de la science fiction. Par contre, c'est ce qui ressemble le plus de notre monde.

-Dimension temporelle. C'est le temps. Une ligne dictant les évènements du futurs et du passé. Elle est prévisible puisque si on considère la position de tous les atomes du monde (c'est à dire TOUT.) on peut prévoir la vie (et le reste).

On peut difficilement s'imaginer un univers où il y aurait deux dimensions temporelles. Peut-être le temps se scinderait en deux tout le temps, peut-être la matière se dupliquerait-elle. C'est complexe. Presque philosophique.

Ce qui m'intéresse c'est la dimension matérielle 4 (et 5 et 6 et ...). Pour se la représenter, c'est simple.
Dessiner une ligne, puis un carré, puis un cube. Qu'avez-vous fait ? Vous avez doubler la dimension à chaque fois. Pour augmenter, dessiner un autre cube et relier les points. C'est un tesseract. Un «cube» à quatre dimension. C'est malheureusement impossible à observer en réalité mais c'est fou à penser. Voici quelques formes géométriques à quatre dimensions ou polychores (toutes représentés à l'aide du diagramme de Schlegel)
Diagramme de Schlegel(sommets et arêtes)


Un pentachore
(5 cellules)
(10 faces)








Un tesseract
(8 cellules)
(24 faces)




Diagramme de Schlegel(sommets et arêtes)



Un hexadécachore
(16 cellules)
(32 faces)




Diagramme de Schlegel(sommets et arêtes)


Un icositétrachore
(24 cellules)
(96 faces)





Diagramme de Schlegel(sommets et arêtes)


Un hécatonicosachore
(120 cellules)
(720 faces)





Diagramme de Schlegel(sommets et arêtes)


Un hexacosichore
(600 cellules)
(1200 faces)

Un gros tas de joie

Ok, premièrement, on approche de Mars. Mais comme les petits êtres verts ne sont plus à la mode, et qu'on préfère les étranges grands hommes blancs (Prometheus, clin d'oeil, clin d'oeil) je ne ferai pas de blague sur le sujet. Enfin, je m'en fous, car je ne suis qu'un narval qui écrit des trucs scientifiques sur un blog consulté principalement par les membres d'une armée d'animaux marins.

Cette fois, j'ai un travail. Travail, que j'accomplirai de manière simple et claire en séparant les questions en paragraphes à la manière d'un enfant de sept ans.

A. Combien de temps la vitesse de la lumière prendra-t-elle pour effectuer une révolution (de la Terre autour du Soleil) en théorie ?

la vitesse de la lumière est très près de 300 000 km/s.
La longueur de cette révolution en d'environ 930 millions de km.
Donnée inutile mais cool : la Terre parcourt 106 000 km par heure.

Donc, il suffit de faire 930*10^6 km / 300 000 km/s
Donc, 3100 secondes.
Donc, 51.666... minutes.
Donc, 0.816111... heures.
Donc, 0.0358... jours.
Donc, 9.823...*10^-5 ans.

B. Même question, mais pas en théorie.

Ok, je dois expliquer celle-là. En fait, La lumière voyage bien à 300 000 km/s mais ça, c'est dans le vide absolu, où il n'y a aucun atome pour la faire rebondir. Je dois donc prendre en compte ceci.

Disons que ça sera au travers de l'air, sa vitesse (se frappant aux atomes/molécules), sera de 299704644.53915 mètres par secondes, donc 299704.6445 km/s.

Donc, il suffit de faire 930*10^6 km / 299704.6445 km/s
Donc, 3103.055015 secondes.
Donc, 51.717... minutes.
Donc, 0.8619... heures.
Donc, 0.0359... jours.
Donc, 9.832...*10^-5 ans.

C.Combien il y a-t-il de kilomètres dans une années-lumière ?

9.46*10^12 km
(300 000 km*60 s*60 m*24 h*365.25 j)

D. Peut-on aller plus vite que la vitesse de la lumière ?

Selon la théorie de la relativité (Albert Einstein), plus la vitesse d'un corps augmente, plus sa masse augmente et que sa longueur diminue. Le problème c'est qu'à la vitesse de la lumière, sa masse est infinie et sa longueur est égale à zéro. Ainsi, dans cette théorie, un corps ne peut pas atteindre la vitesse de la lumière ou plutôt ce serait la vitesse maximale universelle.

Mise à part, et bien, la lumière.

Mais ce qui empêche les scientifiques de le tester, c'est qu'ils n'ont aucun moyen (jusqu'à maintenant de le vérifié puisque c'est encore une théorie grandement incomprise)

Par contre, Einstein a suggéré un autre dimension possible où la vitesse maximale de l'univers serait d'une vélocité infinie. Malgré tout, on parle ici d'une autre dimension. Je vais donc cacher les tesseracts et affirmer que nous ne savons toujours pas comment le prouver ou non.

E. Une petite facile pour finir : combien de temps la lumière voyage-t-elle de Londres à New-York.

Distance Londres-New-York (à la surface de la Terre) : 862.2 km
Vitesse de la lumière : 300 000 km/s
862.2 km / 300 000 km/s = 0.002874 secondes

Sources : 1 2 3* 4 5 6 7 8
La Source 3 est extrêmement intéressante. À voir absolument.

30/11/2012

Juste pour clarifier.

Certaines de mes connaissances à bord du vaisseau se trompe stupidement sur quelque chose qui m'importe énormément.

D'après le Guide du Voyageur Galactique, la réponse à la vie n'est pas 42.

D'après le Guide du Voyageur Galactique, le réponse à la question qui répond à la question du l'univers, de la vie et de tout le reste est 42.

Les étapes vers la domination

On m'a aujourd'hui dit que j'étais le meilleur narval du vaisseau. J'ai rit. Il devait dire ça car il avait peur de moi. Je suis plutôt imposant, après tout.

Peu importe, je dois faire une recherche. Mais sur quoi ? C'est la question de la vie. Que faire, que suis-je, qui suis-je ? Mais, on s'en fout là, on parle de science. Vous avez vus le film Origine, lecteur anonyme ? C'est Inception en anglais. Non ? Il y avait Leonardo Dicaprio dedans. Toujours pas ? Peu importe. Je vais écrire dans cette recherche, une recherche sur les recherches.

Monsieur S. ma contacter. Il m'a envoyé un message électronique. Je suis presque flatté. Dans ce message, il m'annonçait que le site web Gurumed (qu'après avoir consulté, je le recommande fortement) était un bon exemple d'un blog scientifique. Je n'ai pas compris ce qu'il voulait entendre par là. Souhaite-il que je cesse mes contacts avec la population de narvals ? Si c'est ce qu'il espère, il faudra d'abord me tuer.

Alors, comment faire un bon blog scientifique ? Je dois avouer que je ne fréquente que très rarement ce genre de site web. Les canaux Youtube sur le sujet ainsi que le /r/science me suffisent grandement. Pourtant, j'écris bien sur un blog. Ainsi, je dois élargir mon opinion sur ces merveilles. Alors, comment faire un bon blog scientifique ? (je me répète et j'aime ça) C'est bien simple. Il suffit d'être au courant des dernières avancés scientifique, de savoir écrire et d'avoir accès à un ordinateur et internet.

Mais bon, vous voulez des précisions.

Étape 1 : Se tenir au courant. C'est bien simple, un coup de reddit par là, un coup de Youtube par ci et un uppercut de blogs du côté droit.

Étape 2 : Faire un introduction. Il suffit de tenir le lecteur en tension, le laisser approcher du piège éternel de la lecture. L'attirer. Dans mon cas, je préfère toujours entrer dans le vif du sujet. Je laisse quelques faits et gestes de moi même ainsi que de l'équipage du vaisseau désigné par mon professeur de sciences.

Étape 3 : Écrire. C'est simple et vous avez pour la plupart appris à le faire à l'école élémentaire.

Étape 4 : Faire une conclusion. Dire quelque chose du genre "okcestbonbye" n'est pas recommandé.

Étape 5 : Dicter les sources. Personnellement, je les écris à la fin de manière rapide et simple puisque rare sont les lecteurs qui iront contredire mes affirmations. Par contre, il faut absolument les noter. Sinon, c'est exactement comme du plagiat. En les écrivant, on montre qu'on ne fait que transmettre l'information de manière relativement efficace et résumée. Sur le blog cité plus haut, les sources sont dans le texte. C'est encore mieux je crois.

Étape 6 : Connaître l'internet. Bienvenue dans la communauté. C'est incroyablement pratique, cette assimilation à un groupe d'internautes inconnus ou vous donner une partie de vos désirs et rêves pour partager ceux des gens les plus charismatiques. Mais remarquer, ce n'est pas seulement sur internet que cela se passe. C'est juste flagrant ici. Mais cette appartenance est plus utile qu'elle n'y parait. Enfin, pour résumer, si vous connaissez/vous servez fréquemment de 4chan (Attention, si vous ne savez rien de ce site web. Il n'est pas recommander au mineurs et au personnes au coeur léger. Seule son existence doit être connue.) et que vous connaissez quelques-unes des règles de l'internet, vous êtes bon.

Étape 7 : Avoir de bonnes images représentant parfaitement le sujet. Oui, Avatar et Yu-Gi-Oh ont rapport à mes textes.

En gros c'est ça. J'espère que vous comprenez mieux désormais, mes chers aspirants.

Eau

Ils en ont trouvé sur Mercure. Ou du moins, des traces de preuves d'indices d'eau.

La NASA approuve.

28/11/2012

Le sujet ultime

28 novembre 2012

J’y suis arrivé. Je peux maintenant affronter 1000 kilomètres à l’heure de vent sans aucune sangle. Ma puissance phénoménale me permet de flotter dans le vide où il n’y a pas de gravité simplement grâce à mes coups de queue, et cela sans me soucier d’une force immense appuyée contre mon corps. Voilà. Je peux désormais affirmer sans aucune hésitation que je suis. Dans les dents, humanoïdes. C’est moi le plus fort du vaisseau. Je vous domine.

Enfin, j’ai un sujet personnel. Comme je n’ai aucune idée sur ce quoi écrire, je vais simplement choisir quelque chose qui devrait aider à la fois ma parenté et Monsieur S. Je vais faire un texte sur les narvals.
Commençons par leur nom. Le mot narval signifie « baleine morte » en norvégien (narhval où hval signifie baleine et où nar ajouté devant un animal signifie un corps sans vie de cet animal). Ils les appelaient de cette manière puisqu’ils nagent sur leur dos et très lentement (même s’ils peuvent considérablement augmenter la cadence), ce qui donne l’impression qu’ils sont mort.

Les narvals sont des mammifères marins plutôt rares. Ils sont souvent surnommés licorne de mer dû à leur corne d’environ 2,7 mètres en ivoire, tout comme celles des les éléphants. Par contre, cela est une erreur commune puisqu’il ne s’agit pas d’une corne mais bien de leurs deux dents avant se courbant sur elles-mêmes, c'est donc une défense. Il est très probable qu’elle leur serve d’arme et de, justement, défense. Par contre, les scientifiques ne sont pas sûrs et certain de l’utilité de cette œuvre de la nature. Plusieurs théories ont été établies. Certains croient que c’est un objet de rite d’accouplement, de la même manière que le cou des girafes, d’autres s’entendent pour dire que ce ne sont seulement que des perches de combat. Nous savons par contre que c’est un organe sensoriel, selon une recherche de l’académie d’Harvard (sous la section de la médecine dentaire). Il serait capable d’analyser la température, la densité, la salinité ainsi que d’autres informations supplémentaires sur l’eau environnante avec cet outil. Il serait remplie de nerfs reliés directement au cerveau. On pourrait comparer cela à la langue et la papille gustative, seulement dans ce cas-ci, les «trous» où sont les senseurs sont situés dans le creux en spirale de la défense.

Nos sujets sont de relativement grandes créatures qui ont une espérance de vie de jusqu’à 50 ans. Les mâles pèsent environ 1600 kg, alors que les femelles pèsent à peu près toutes 1000 kg. Elles sont aussi plus petites, en moyenne un mètre de moins en longueur. Aussi, certaines femelles ne possèdent pas de « cornes ». C’est tout de moins la majorité des mâles qui en ont, même si une absence est possible mais peu probable. Cette asymétrie est assez rare parmi les mammifères dentés (je sais c’est assez générique, mais penser que je ne voulais pas me répéter dans mes mots et que les ornithorynques sont des mammifères et qu’ils n’ont pas de dents). Il est aussi intéressant de noter que la couleur de peau change avec l’âge. Les nouveau-nés sont d’un gris bleuté. Par la suite, ils sont gris foncés alors que les plus vieux sont presque blancs. Cette évolution de couleur se produit à partir de leur ventre et évolue jusqu’à leur dos.

Afin de manger, les narvals aspire l’eau devant leurs gueules (exactement comme une baleine) afin d’attraper de plus petites créatures comme des calmars, des petits poissons, des crustacés, des mollusques et surtout des crevettes. Ils chassent ainsi en groupes de cinq à vingt. Par contre, il a été aperçût durant certains évènements marins des centaines et même des milliers de narvals rassemblés au même endroit.

Fichier:Narwhal distribution map.pngLes narvals vivent dans l’océan arctique (près du 
pôle nord, autour du Groenland et au nord du Canada et de la Russie, comme le montre cette carte qui soit dit en passant je suis désolé du texte qui n'est pas en français ou en anglais, je peux vous assurer que la zone en bleu représente le territoire de la population de narvals). Ils vivent donc dans des eaux très froides, ce qui explique leur surplus de graisse permettant de garder une magnifique partie de chaleur corporelle (et qui peut aussi servir de réserve de nourriture au besoin). La population de narvals sur Terre est en déclin à cause de la lourde chasse qu’ils ont subi et qu’ils subissent toujours. En 2008, une étude de a démontré qu’il ne restait qu’approximativement 75000.

Les Inuits ont grandement chassé les narvals pour obtenir le matériel nécessaire à la fabrication d’huile et de graisses et pour se faire des armes à l’aide de leurs cornes. L’histoire relatant à la chasse de cette espèce la plus impressionnante doit par contre être durant le règne d’Elizabeth 1ère d’Angleterre où elle offrait 10 000 livres (la valeur d’un château au XVII siècle) pour la corne d’un narval. C’est aujourd’hui estimé à 2500 dollars américains.  Il faut aussi penser que pour aller l’acheter, il faudrait voyager jusqu’à Iqaluit ou une autre ville nordique, ou payer des frais de transport. Ça rajoute beaucoup aux coûts.

P S : J’ai continué à contacter mon père par messages électroniques. Je me servirai de ce blog à la fois comme travail et comme intermédiaire avec mon armée légitime. C’est moi votre chef, peu importe ce qui se passera sur Terre.

Sources : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

21/11/2012

Toujours plus

21 novembre 2012

Que ce soit en en savoirs ou en physique, je ne peux pas être stoppé. Sachez, lecteur anonyme, que j'en suis désormais à une seule et unique sangle. Mes muscles sont phénoménaux. Pour la première fois depuis le début du voyage, je suis. Oui mon père sous-protecteur m'a contacté, oui je semble avoir perdu mes droits sur mon armée sur Terre, oui je dévoile tout ça sur internet, directement au cerveau d'une opération extraordinairement élaborée impliquant une bête de plus de trois milles livres dans l'espace, mais au moins, malgré tout les vents me poussant petit à petit vers la falaise, je suis.

Enfin, j'ai décidé de continuer mes recherches. Les mutations m'ont assez rapidement apporté à parler d'OGM. Commençons par qu'est-ce qu'un OGM. C'est un organisme génétiquement modifié (GMO, genetically modified organisiumus, en anglais), c'est-à-dire un être vivant dont le code génétique a été modifié. Cela pourrait être pour faire résister des fraises au froid en leur envoyant des gênes de poissons. Ça a l'air plutôt récent décrit comme ça. Je regrette, ça ne l'est pas. En fait, les incas modifier les gênes du blé. Leurs villes principales étaient dans les montagnes, ainsi, ils devaient trouver une source de nourriture qui saurait résister au froid. Ils ont fait poussé le blé de plus en plus haut durant une certaine période, changeant leur résistance au froid à chaque nouvelle plantation. Ils ont donc amené le blé vers leur ville, très haute sur un mont.

Bien sûr, la plupart des OGM ont été fait de nos jours dans des laboratoires mais quand même intéressant. Le problème, c'est que les mutations des OGM pourraient être dangereuse pour le corps humain puisqu'il ne saurait pas différentier une carotte d'une carotte génétiquement modifié. Pourtant, la moitié des scientifiques sont pour et disent que le corps le reconnait ou que ça n'importe pas et l'autre est contre et affirme le contraire.  Pourtant, un test sur des rats de deux ans a été effectuer en France. Seulement, même les rats qui ont été le plus exposés aux OGM dans leur diète n'ont eu aucun effet. Par contre, il faut considéré que le développement de cancer, un des effets probablement accéléré par les OGM, se développe à long terme et non sur deux ans.

En résumé, rien n'est sûr. C'est un peu comme les ondes que l'on reçoit. Le wifi, la radio, tout ça, c'est peut-être très dangereux à long terme. Seulement, nous n'avons pas encore eu le temps de le confirmer. Idem pour les OGM. Personne ne peut assuré avoir de réponse concrète avant un bon moment.

Sources : 1 2 3 4 5 6 7

20/11/2012

Papa

Papa, j'ai remarqué que tu as désormais un compte Google. J'ai vu ta réponse à «Envahir le ciel». Je ne sais pas comment tu as fait, ni comment tu écris.  Je... je ne sais pas ce que tu vas tenter de faire mais je doute que je le souhaite. Je sais que tu lis ceci papa, ne soit pas en colère. Ton fils est devenu fort et va maintenant vers un monde inconnu. Tu as tendance à paraître plus intelligent que moi, je le sais bien. C'est toi l’aîné  le mâle alpha de notre groupe. Je t'en pris, ne me fais pas honte. Malgré le fait que mon nom complet est Narval Junior Solitaire par ta faute, je t'aime.

P.S. : Lance l'assaut quand je te le signalerai.

Ah, et j'en suis à deux sur dix-huit sangles.

19/11/2012

De quoi la motte a-t-elle l'air ?

19 novembre 2012

Je suis tellement imprévisible. Je m'aime.

Je n'ai plus de graisse. Enfin, c'est pratiquement impossible. Par contre, je suis musclé. C'est incroyable. Je pèse maintenant 3146 livres. Plus de 1000 livres de muscles. Je suis la puissance même. Les humains ont peur de moi. Cet entrainement est débile. Quasiment autant que moi. Je fais ça TOUTE la fin de semaine. La force coule dans mes veines. Tassez-vous, le Narval Solitaire domine pas seulement la Terre, mais l'Univers, bande d'humains. Malgré ma supériorité incroyable, malgré mes muscles sur-dimensionné, malgré mon souffle grave et chaud, j'ai un devoir à faire. Je suis la force.

Aujourd'hui, ils m'ont fait écouter une vidéo complète sur le développement d'un foetus humain. Je dois avouer que vous êtes dégueulasse même depuis votre naissance. C'est une analyse complète que j'ai dû faire. J'ai dressé une liste de chacune de mes impressions sur cette chose qui possède presque aucun muscle. Aussi, avant de commencer à l'écrire je tiens à préciser que colonel Nourriture-de-faibles m'a complimenté sur mon physique. Comme il le désirait...

-Une mer de spermatozoïdes entre dans l'utérus
-Un gros ovule pris au piège
-La pénétration dans la pénétration
-Ovule fécondé, il durcit pour empêcher l'entrée d'autres spermatozoïdes
-La création de l'être (première cellule)
-Division de la cellules
-Division encore, et encore, et encore, et...
-Collage à la paroi de l'utérus
-Un oeuf
-Un bâton visqueux (formation de la colonne vertébrale)
-Un reptile enceinte, un noeud sanguin, le coeur bât
-Un reptile à deux queue, dont le cordon ombilical
-Un reptile qui souffre, qui se sent faible
-Du Jell-O
-Un motte de glu
-Une coquille molle (en forme de spirale)
-Un démon
-Un pokémon poussin
-Une motte
-Un porc alien
-Un être difforme qui semble vouloir sa propre mort
-Un porc
-Un chinois
-Un réseau internet (zoom sur les cellules nerveuses)
-Une motte de vie
-Un monstre
-Des bâtonnets de fromage (zoom sur les chromosomes)
-Un être faible

Alors voilà. Ce sont mes observations sur la transformation de neuf mois donnant sur vous. Vous, qui m'enviez tant d'être si ultime. Je tiens à préciser que c'est mon entraînement intensif qui m'a permit de vous surpasser dans tout les domaines. J'en suis à seulement quatre sangles utilisés sur dix-huit. Bientôt, je volerai.

16/11/2012

Nous

16 novembre 2012

«T'as chambre sera dans le coin. Cet soufflerie est bien plus important. Tu devras t'habituer à flotter dans une tornade.»

C'est ce que Colonel À-base-de-plante m'a dit avant de quitté précipitamment la pièce. Il a installé tout ça avant même que je puisse terminer mes recherches. Je n'ai même pas eu le temps de finir mon texte. Je suis désormais seul avec cette machine de torture de six pieds carrés au centre de ce qui était autrefois ma chambre, où mes recherches sont entassés dans un coin. Je n'en retrouve que très peu. Le but est de nager dans un vent de 1000km/h. C'est exactement ce que la soufflerie peut atteindre. J'ai peur. Elle est là, accrochée au mur.

Pour donner un exemple de sadisme, voici une soufflerie ressemblant à la mienne mais qui va a 100 miles à l'heure.

POURQUOI ? Pourquoi me faire subir tout ceci ? Que me voulez-vous, équipage-jeunesse ?? Les torts que vous m'avez causés ne sont-ils rien ? Toujours plus, hein ? Je vous hais tous. Colonel Moutarde, Monsieur S., Petit Canard. Tous. Je vous maudis. Qu'allez-vous faire ? M'envoyer sur Jupiter ? Allez-y, je vous attends. Je suis un narval, un être supérieur. Un être puissant et parfait. Nous allons dominer le monde. Nous allons sortir et zoo et vous allez vous faire dévorer par notre courroux comme vous l'avez fait pour nous.

Petit Canard entre dans la pièce. Il a des sangles dans la main. Je grimpe sur mon lit et j’agrippe ma hache. Il dit être la pour m'aider. Je baisse mon arme. Il attache les liaisons sur la grille de l'immense ventilateur, se retourne, me salut et s'en va. Alors quoi, je m'enchaîne avec cela et j'essaie de nager dans des vents incroyables ? Bon Dieu, ok. J'essaie et je reviens.

---

J'ai envie de pleurer. Ma corne a plié quand je me suis cogné le visage sur le mur en titane de ma chambre. Ce mur est endommagé  Incroyable, simplement incroyable. C'est simplement impossible de nager au travers d'un tel torrent. Mais, vous savez quoi ? Je le ferai. Toute la fin de semaine, je nagerai. Je mangerai et dormirai dans cet enfer. Je deviendrai le nageur ultime. À chaque jour, j’enlèverai une sangle de plus. Je volerai. Voilà ce que je ferai de ma fin de semaine. Perfection, me voici.

Ennui

16 novembre 2012

Le titre explique. Il y a tout de même un astuce me permettant de sortir de cette phase longue et pénible de ma vie. Je suis un génie. Je vais effectuer quelques recherches. Pourquoi pas ?

Oh, vous connaissez le sujet, lecteur anonyme. Les mutations. Regardez un narval. Nous somme grand, fort, mais lent. Vous savez de quoi nous avons besoin ? De canons. Et oui. La domination de la Terre et l'esclavage de l'espèce humaine ne pourra jamais avoir lieu si nous demeurons aussi ridicule. Je souhaite avoir une puissance ultime qui coule au travers de mes veines. Avoir un régénération instantanée peu importe la blessure. Je veux être un super saiyan.

Comment en devenir un ? C'est simple. Je dois pouvoir : voler, avoir des cheveux longs et jaunes, pouvoir envoyer des rayons de mes mains. Je dois vous avouer que je n'ai aucune idée sur comment faire des kamehamehas et rester , on va donc se concentrer sur les cheveux. Comment un narval mâle moyen pourrait-il avoir des cheveux jaunes lumineux ? C'est possible avec une mutation, un changement de gênes dans l'ADN.

Il faut d'abord comprendre qu'il y a quatre types principaux de mutations, tous explicables à l'aide de mots et lettres. Il suffit de s'imaginer que chaque caractère est un code. Le premier type est la substitution, on change une lettre pour une autre. Exemple : Bonjour à Bonhour. Le deuxième est l'insertion, ajouter des lettres. De Bonjour à Bonjouar. Trois, la suppression. Ça parle pour soi-même. De Bonjour à Bonour. Finalement, le frameshift (probablement impossible à traduire). C'est plus complexe. Disons que nous avons une phrase. "Je suis un narval". Si j'enlève la lettre J, ça devient "Es uisu nn arval". Les mots (sauf le dernier) gardent leur nombre de lettre. Ils tentent de combler l'espace perdu à l'aide de la prochaine lettre. C'est le concept le plus compliqué. Je peux comprendre que vous avez de la difficulté à l'imaginer sur les gênes, confrères narvals, mais croyez-moi, je ne mens pas.

Alors, comment un narval pourrait-il avoir des cheveux dorés et lumineux ? C'est là que je me perds. Il faudrait envoyé des gênes dans un bébé naissant (pour facilité la dispersion du gêne) afin de lui faire des cheveux. Pour la lumière, c'est encore pire. Prenons l'exemple des lophiiformes, les poissons qui se servent d'un leurre (souvent une lumière dans les abysses) pour attirer leur proie. En fait, c'est la symbiose d'une bactérie en très large densité dans le leurre qui crée une bioluminescence (de la lumière biologique). Il faudrait alors avoir des cheveux creux. Ouf. Des gênes permettant de creuser l'intérieur de des cheveux blonds pâles afin de laisser passer un bactérie en grande quantité.

Mais ! Ce n'est pas la seule manière de créer une mutation impliquant de la lumière. Le GloFish en est l'exemple parfait. C'est une mutation faite en laboratoire qui donne la capacité l'absorber et de rejeter la lumière à certains types de poisson. J'imagine qu'il est possible de limiter l'effet au cheveux. Je crois que je vais mêm

15/11/2012

Calme

15 novembre 2012

Toujours rien. Ma vie est si paisible qu'elle en est ennuyante. Vraiment. J'ai finis Earthbound. J'ai perdu Megaman X. Noir ne possède aucune autre cassette. Il a bien un Nintendo 64 mais je ne peux pas jouer avec un bâton de joie (joystick, laissez tomber). Que faire ? Mais bon Dieu, que faire ? Combien de fois ai-je lisser ma corne dans le silence absolu ? Rien dans ce vaisseau ne m’intéresse encore. Pourquoi ne pas poser mes pièges dans la chambre de Colonel Je-manque-d'idée-pour-son-nom ? Ça mettrait du piquant dans ma vie. Assurerait sa fin, certes, mais ce n'est qu'un détail. Vous savez quoi ? Je vais écrire un autre article. Je m'en fous. Le sujet (hihi, que de plaisir de choisir moi-même) ? L'évolution. L'histoire des girafes m'a plu. Oui, je crois que c'est idéal.

Pour ceux qui ne le savent pas, la théorie de l'évolution n'est pas adopté à 100% dans le monde. Bon Dieu, il y en a encore qui croit qu'une force divine choisit des créatures. On dirait que je décrit une partie de Yu-Gi-Oh. Non. La vie, telle que nous la connaissons, suis la théorie du darwinisme (aussi connue comme théorie darwinienne). Elle est bien simple.

Un, nous venons tous, que nous soyons un champignon ou une mouche, d'un ancêtre commun. La question est donc : pourquoi sommes-nous une banane ? L'évolution. Ou pour les lecteurs du Guide du Voyageur Galactique, 42. Mais, ne rentrons pas dans les détails. Vous comprendrez en lisant.

Deux, la sélection naturelle. Pour reprendre un bon exemple, disons qu'il y a un mur blanc sur lequel il y a des papillons blancs. Un papillon nouveau-né est bleu, dû à sa maladie incurable. Logiquement, il est plus vulnérable à sa faire manger que les papillons blancs qui sont camouflés. Par contre, disons que le mur blanc se transforme magiquement en mur bleu. Le papillon bleu est alors avantagé. Il survit. C'est lui qui créera la prochaine génération de papillons et au fur et à mesure que le temps avancera, les papillons seront tous ou presque tous bleus. C'est pour la même raison que les narvals ont des cornes et que les girafes ont des longs cous. Ils ont plus de chances de survie. C'est ça la sélection naturelle. La nature sélectionne.

Trois, c'est lent. Prenons l'exemple de vos oreilles, vous, humains. À quelle point elle sont complexe. C'est fou. Un pavillon c'est formé pour permettre au son de pénétrer plus facilement l'oreille. Des glandes à cérumen sont apparus pour empêcher les bactéries d'entrer dans l'organisme. Une cochlée a été faite. Une cochlée, vous rendez-vous compte à quelle point la nature est forte ? Des millions de petits poils analysants les sont de graves à aigus dans une spirale transmettant les bruits au cerveau à l'aide de nerfs et tout ça pour assurer la survie. C'est incroyable.




Quatre, la nature est minimaliste. Je ne suis pas un super-saiyan 3, même si j'adorais en être un. Je suis un narval. L'évolution rend les caractéristiques qui permettent la survie d'exister. Pas celles qui la rend facile. Sinon, nous serions tous un même être ultime. Les plantes et les animaux auraient évolués de la même manière. Un être qui ne peux pas être surpasser. Seulement, ça serait inutile. Le but naturel d'un organisme est de survivre, c'est tout. C'est pourquoi nous ne pouvons pas envoyer de rayons lasers avec nos yeux.

Pour plus de précision, le darwinisme est la théorie de Charles Darwin. Son plus célèbre voyage en rapport à ses recherches sur l'évolution est celui sur les îles Galapagos. Il a remarqué à quel point les corps de certains animaux étaient étranges et à compris que c'était ces particularités des ancêtres de ces bêtes qui avait permis la survie de l'espèce. C'est pourtant avant ces évènements  dans son voyage à bord du Beagle en 1831 que l'idée lui vint en tête. Il ne publia par contre sa théorie qu'en 1859.

Petite image faite par moi représentant parfaitement le darwinisme.

Sources : 1 2 3 4 5 6

14/11/2012

Bref, j'ai quitté ma chambre

14 novembre 2012

Yo. Je sais, ça fais longtemps que je n'ai rien écrit. Je n'ai pas été très occupé. J'ai trouvé une vieille Super Nintendo et j'ai passé ma fin de semaine (ou peu importe, on est dans l'espace) à jouer à Earthbound et Megaman X. Je n'ai pas été très actif. C'est en sortant de mon antre, ce matin, que j'ai remarqué que j'avais barré la porte. Je dois avouer que mes pièges sont grandement inutiles si on prend en compte que je suis en possession d'un cadenas de mon côté de la porte. Bon. Tant pis.

Alors, comme je disais, j'ai rencontré Colonel Substitut-De-Ketchup qui m'a dit que j'avais un travail à faire depuis pas mal de temps. C'est triste, j'étais rendu au cavernes de l'hiver dans Earthbound.

Mon sujet ? L'évolution. Pourquoi ? Aucune idée, mais je ne décèle plus de risque avec mes compagnons de voyages. Je juge donc que cela ne me concerne pas. J'ai toujours un certain doute mais il est moindre.

Je vais expliquer pour la girafe a un long coup. Normalement, je vous répondrais que c'est à cause de l'évolution, que les plus grands avaient la capacité de manger les fruits en haut des arbres. Pourtant, il parait que c'est faux. En fait, les girafes mangeraient plus souvent des fruits dans les arbustes que dans les haut arbres. C'est probablement la même chose pour les long-cous (je ne connais pas leur vrai nom, mais c'est un type de dinosaure qu'on peut observer dans un film de Disney). La réponse est bien plus sadique et plaisante. Deux mots qui ne devraient jamais être employé dans la même phrase. Il se battent avec leurs faces.


Oh, comme j'aime cette phrase. Ils se servent de leur cous comme d'une chaîne sur une boule médiévale. Et de leur tête comme de l'arme principale. Il se battent avec leurs faces. Voilà pourquoi ils se sont adaptés ainsi. Leur coeur est devenu assez puissant pour envoyé du sang jusqu'au bout de leur tête simplement pour se battre. Magnifique. Il est aussi possible que le cou d'une girafe soit comme un sex-appeal animal. Il attire les femelles et provoque des enfantillage du genre «mon cou est plus gros que le tiens».

Mais je m'en fous. Il y a une chose qui m'importune depuis ma tendre enfance. Pourquoi ai-je une corne ? Pourquoi deux de mes dents se courbes-t-elle une sur l'autre en cette brochette pratique pour la cuisson de guimauve ? Peut-être que c'est justement pour la cuisson de guimauve ? Probablement pas. Non, la raison est car nous nous battons avec cette arme redoutable. Nous avons simplement compris que nous frappé avec nos visages était peu efficace et ridicule. Nous nous battons tel des cétacés, nous. Nous sommes des créatures sanguinaires, nous.

Sources : 1 2 3

02/11/2012

À l'attaque

2 novembre 2012

Je suis allé au marché noir. Le gars qui l'a s'appelle Noir. Original. C'est un gars un peu plus grand que moi (ce qui est rare), à la peau foncé. Il est environ aussi dodu que Colonel Hot-Dog. Il m'a vendu tout le matériel possible. Au départ, il voulais m'acheter ma corne mais j'ai refusé. Pour le fusil, ça c'est compliqué. Il m'a recommandé d'en fabriquer un mais j'ai préféré laisser tomber pour le moment. Ça n'était pas nécessaire  Je n'aurai qu'à faire les trappes à ours et le piège avec la hache.

Je dois vous avouer qu'en confection de piège, je suis plutôt nul. Merci à internet. Il y a deux marches, puis c'est le sol. J'ai donc disposé d'un piège à ours au sol et un autre dans la première marche. Sur la deuxième, j'ai disposé du fil à tension qui, une fois déchirée, une hache attachée au plafond sera libérée et attaquera environ dans l'abdomen d'un homme debout sur la première marche, piège à ours utilisé ou non.

Mais... je regarde ça maintenant et... comment je vais sortir moi ? Je veux dire, je suis un narval et tout... Bon. Bravo, Narval Solitaire.

Une étape d'accomplie

2 novembre 2012

Six étapes. Un peu moins que deux ans. C'est tout ce qu'ils m'ont dit. Et la première est terminée. Une étape représente environ  trois mois. Il me reste donc quinze mois ici. Une question me suit jour et nuit, durant mes déplacements, au couché... même quand dans les moments les plus privés. C'est cette question qui m'empêche de marcher droit, de dormir et de me laver proprement. Elle est simple mais cruelle.

Et après ?

Ils m'offrent une certaine liberté. L'accès à mon blog m'a été donné, même si je ne comprends pas j'obtiens une bonne connexion internet. Je peux discuter avec les membres de l'équipages, je peux m'adonné au jeu de sumo anti-gravité que j'ai créé avec un petit humain, je peux... bon Dieu, je peux faire ce que je veux. Pourquoi me laisserait-il faire ça ? Je suis un narval nom d'un morse. Quelle serait l'utilité de m'apporter dans l'espace ? De payer plus pour un autre être qui passe ses journées sur reddit.com ? Suis-je un test ? Ou pire, suis-je un cobaye ?

Je suis déchiré entre tous ces tourments. Mon for intérieur n'est qu'un amas de dilemmes et de décisions non-décidées. Que faire ? S'ils viennent me voir avec des harpons en affirmant qu'ils manquent de nourriture, comment vais-je réagir ? Je ne pourrai pas me battre contre eux. Ce sera la fin... Je dois me préparer. C'est la seule et unique solution. Il y a un petit marché noir dans la salle des machines du vaisseau. J'y achèterai le matériel nécessaire pour fabriquer des pièges. Je dois le faire. Les narvals sur Terre m'observe et n'attendent que mon signal pour dominer le monde ! Heum, je veux dire, pour me féliciter et préparer les gâteaux. Bien sûr.

Je vais commencer à faire les plans. J'irai voir ce cher vendeur un peu plus tard. Je ne peux pas m'y prendre à la légère. De toute manière, je dois avoir une idée de ce que je vais acheté avant de passé à l'oeuvre. Voilà, je les dessines. Je ferai deux trappes à ours, un fil tendu qui enclencherait une hache qui couperait la tête du SALAUD QUI VIENDRAIT POUR ME TUER. Pardon. Après tout ceci, je ferai un petit system de mot de passe pour rentrer ici, je n'aurai donc qu'à me servir de tout ceci en cas d'urgence. Je risque de prendre un fusil aussi, un assez puissant pour faire pas mal de dégâts, un qui vous oblige à penser plusieurs fois quand votre ami se fait exploser le visage devant vous. Ouais, je vais devenir le Narvalator. Asta la vista, geôlier.

Bon, il est l'heure.

31/10/2012

De la chair tendre et chaude

31 octobre 2012

C'est l'Halloween ! Que de plaisir ! Moi, je me déguise en narval.

Ok, retour au sérieux. Parlons zombies. Je ne rigole pas. Ça fait longtemps que je n'ai rien écrit. Je suis en manque. Je veux dire, au fond Petit-Canard n'est pas si divertissant que ça. Alors ce psychopathe en délire, heum, je veux dire Monsieur S m'a autorisé à écrire ceci.

Qu'est-ce qu'un zombie ? Quelle question stupide. Ce cher lecteur anonyme ne connaîtrait donc pas Resident Evil, Walking Dead, Left 4 Dead et toutes les autres paperasses du genre ? Quelle inculture impressionnante. En fait, un zombie, comme il est vu dans la société occidentale, est un être humain mort, réincarné mais laissant son intelligence au tombeau qui cherche à manger des cerveaux. Je dois par contre avouer que la dernière affirmation sur les cerveaux est de plus en plus abandonné. Ils agissent toujours en groupe et sont parfois causé par un virus. Leur monté est connue en tant qu’Apocalypse de Zombie.

Mais la réelle question est : comment créer un enfer sur Terre. Je vais commencer par ça : les chances sont très faibles. Il n'y a pas de virus/parasite/infection connue qui pourrait faire ce qu'il faudrait. Notre devoir serait alors d'en faire la recherche. C'est là le problème. Pourquoi faire cela ? Déjà que personne n'a le temps, les moyens et les droits de faire cette longue et pénible recherche, pourquoi la faire ? Y a-t-il vraiment quelqu'un qui voudrait sans raison tuer tout le monde sur Terre ? Bien sûr, à part les adolescents un peu idiot qui souhaite un apocalypse de zombie en pensant que ça serait comme dans leur jeux vidéos, personne. Personne ne ferait ces recherches. Nous pouvons oublié ce point. Et puis, même si ça serait pour l'argent ou avoir un vaccin, on aurait tout de même provoqué la fin du monde.

Pensez-y. Un zombie, ça doit être mort. Pourtant, il marche et agit par réflexe. Comment pourrait-il être mort ? On en arrive à la conclusion qu'ils sont en vie. Prenons un homme régulier, donnons lui l'équivalent de la rage mais pour un humain mâle moyen. Ça pourrait être un bon zombie. Seulement, oublions la mort. Ils sont vivant. Point. Ce que ça crée, c'est qu'on pourrait faire des semblants de zombies mais pas de vrais zombies.

Juste pour mon plaisir personnel, quelle serait la meilleure arme contre les zombies ? Une bombe atomique. Quel serait la meilleure arme pensable durant une guerre contre les zombies ? Ayant joué à Half Life, c'est le pied de biche. C'est juste parfait. Je hais ce qui coupe, ça me rappelle quand les humains ouvrent mes frères en deux en toute légalité. J'aime ce qui frappe. Et si c'est nécéssaire, faire pénétré le bout du pied de biche est une bonne stratégie. Bonus ? Disons que le survivant gambade joyeusement dans sa petite ville délabrée et qu'il apperçoit une maison plutôt courtoise. Il n'a qu'à ouvrir la porte avec son arme et voilà. C'est génial. Bon, si les zombies entoure notre survivant, il est dans le déchet digestif. Voilà pourquoi le sujet d'étude possède un M249 SAW, d'une carabine M4 et d'un Glock 9mm. Il mourra, mais il mourra en toute virilité en hurlant «ADRIAANN!!!!» comme Stallone.

Joyeux Halloween. -Narval Solitaire (Ah et pour ceux qui ce demande, Solitaire est mon nom de famille)

Sources : 1 2 3 4

24/10/2012

Changement

Je crois qu'il est l'heure de modifier le nom de ce blog.

Confection avec un canard

24 octobre 2012

Je suis peut-être paranoïaque mais je crois qu'ils veulent m'abandonner.

Sérieusement ! Colonel Condiment est venu me dire que mon prochain travail sera de confectionner une capsule d'expulsion. Petit Canard m'a même informé que ce sera une capsule pouvant contenir deux humains. Je cite. DEUX HUMAINS. Alors moi, merveilleux, jeune et intelligent narval avec plein de potentiel  je serais laissé dans ce vaisseau si il y a un problème. Car, oui, je requiert plus de nourriture et autre ressources que deux humains réguliers ! Jugez-moi, je m'en fous, lecteur anonyme (ou devrais-je dire Monsieur S.)

J'ai demandé à Colonel Sauce Jaune ce qui allait arrivé si on atterrissait (par exemple) sur Mars avec cette capsule. Il m'a dit que c'était sans importance et qu'on allait enlevé la condition du manque de ressource sur la planète touché. Disons qu'on arrive au centre d'une jungle de grosse proie avec beaucoup de viande qui n'ont aucun moyen de défense. Alors, on me teste. Et ce cher canard n'est rien d'autre qu'un espion.


Alors allons-y.

Une capsule d'évacuation contient principale 3 chose grandement importante soit sièges, nourriture et eau. Problème ? On n'apportera pas de hamburger. Il contiendra le nécessaire d'eau pour une semaine pour deux personnes ce qui représente 42 litres d'eau. Les passagers pourront en disposer comme il le veulent. La nourriture sera semblable à celle du vaisseau, soit en pâte dans des tubes. Elle permettra aux évacuateurs de survivre durant plus de deux semaines, en théorie car il y aura assez de pâte pour une semaine de trois repas par jour. Cela correspond donc à 42 tubes. Il sera libre à eux de tuer leur compagnon afin d'avoir un maximum de chances de survie.

La capsule sera en forme d'oeuf pour améliorer l'aérodynamisme (même si on est dans le vide, je sais) mais c'est surtout pour l'esthétisme. Il sera munit de deux ailerons partiellement inutile ainsi que d'un parachute activable à l'intérieur. L'intérieur de la capsule aura un ordinateur permettant de connaître la position de la navette et qui enclenchera elle-même le parachute en cas de mort des passagers. On entrera dans la capsule à l'aide d'une grande porte semblable à celle d'un coffre fort. Le moniteur de l'ordinateur sera au dessus de la porte (à l'intérieur, bien sûr). Il y aura 21 litre d'eau (buvable à partir d'une paille) et 21 tubes de nourriture en pâte des deux côtés, près de chaque siège. Les sièges seront munis d'un petit bouton sur l'appuie bras au mur. En appuyant sur ce bouton, un trou s'ouvre au niveau du postérieur. Vous devinez à quoi il sert. Je préfère ne pas m'attarder sur le sujet mais en plus de trier l'urine et les excréments pour faciliter l'utilisation, il ne gaspillera pas les ressources d'oxygène (qui soit dit en passant seront comblé par une réserve d'air comprimé). Cela peut être expliqué par la deuxième porte sous la capsule d'évacuation.

C'est à peu près tout. Voici la représentation visuelle de ce chef-d'oeuvre fait par Petit Canard.

Et puis tant pis, changement de dernière minute, l'intérieur sera remplie de Jell-O vert. Les passagers mangeront, boiront et respireront par un masque.

Sources : 1 2 3 4 5 6 7

22/10/2012

Le jeu

22 octobre 2012

Avant de commencer, je tiens à préciser qu'en plus de très bien m'entendre avec cet humain, il a pensé à faire un vaisseau en forme de pingouin, ce que je juge hilarant.

Pour ce qui est du jeu, il serait très simple. Personnellement, la chose que j'aurais fait ça aurait été de me battre sans gravité un peu comme dans le film Inception. Il y a un gros problème, que mon nouvel ami m'a présenté. On ne peut pas vraiment se frapper avec puissance sans gravité et se pousser ne résulterait qu'à se pousser également de deux sens inverser. Voilà pourquoi il va falloir utiliser le plafond et le sol pour faire des prises précises afin de faire sortir son adversaire du ring. Le ring, car on ne peut pas mettre quelqu'un KO dans ce vaisseau. Faire un périlleux avant au dessus de son opposant pour ensuite le pousser hors du cercle à l'aide de ses pieds tout en se tenant sur les mains à la diagonale. Pensez-y, ne serrait-ce pas génial ? Non, ce n'est pas une description d'une prise de vue au Twister.

Et le plus beau ? Les règles sont les même que dans un combat sumo. Le ring aura un diamètre de 15 pieds, on peut s'agripper à l'opposant et le pousser. Les seules différences sont le manque de gravité, le rôle du plafond et la largeur des joueurs (car nous ne pourrions pas envoyé de vrai sumo dans l'espace, sans se fier au fait que moi, narval, suis dans ce vaisseau en ce jour même). Le premier qui gagne deux rounds gagne le match.

Voilà. Je ne peux pas vraiment décrire le jeu avec plus de précision car les règles sont très minces. Il permettra aux membres de l'équipage de maîtriser le déplacement dans l'anti-gravité, ce qui sera très important puisqu'aucun de nous n'a eu de temps pour le pratiquer.

Sources : 1, mon imagination

J'ai parlé du vaisseau avec mon coéquipier (qui soit dit en passant n'a pas fait le même jeu que moi, il a préféré faire le sien en m'expliquant qu'on doit tous faire le notre). Il m'a dit se nommer Petit-Canard. Il ne sait pas pourquoi un narval est dans l'équipage. Il est parti rapidement après que j'ai avancé le sujet. Je crois être sujet d'un expérimentation.

À la recherche de sens

22 octobre 2012

Ils ouvrent la porte. Je ne vois pas leurs visages : trop de lumière émane de l'ouverture. Je suis aveuglé. Je crois entendre des bruits, des sons, des mots. «Tu vas sortir d'ici». Je tente de me relevé. Je tombe. Après plusieurs essais, je réussi à me tenir en place, finalement. Bon dieu, comme la lumière m'harcèle la vue. Je la hais, elle et ces hommes. Ces humains. Attendez. QUOI ?!

«Je vais m'en aller ?»

Mes sens me trompent. C'est impossible. Je... Non. La dernière fois que j'ai dit ça je me suis fais envoyer dans l'espace alors oublions toute logique. L'homme semble me répondre. Je tend l'oreille. Il répète.

«Oui.»

Bon. Ça veut dire quoi, ça ? Ils vont me relâcher dans le néant ? Je vais mourir du manque d'oxygène ? Ils vont me laisser sur la Lune ?

«Suis-moi, tu vas comprendre.»

Parfait, allons-y, monsieur le geôlier. Apportez-moi à la joyeuse potence. Vers l'infini et plus loin encore ! -Buzz Lightyear (ou Buzz L'éclair pour les enfants avec une éducation douteuse). Je n'ai aucune idée de combien de minutes passèrent simplement à me rendre à la porte, à monter ces deux marches que j'ai si longtemps observé grâce aux faibles rayons lumineux qui sorte de je ne sais où. J'ai enfin pu voir parfaitement l'homme qui m'a parlé durant tout ce temps. Il était de grandeur moyenne. Plutôt bedonnant. Cheveux bruns. Il porte un masque et un long habit de cuir sombre. Heu... quoi ? M'aurait-on apporter afin de servir d'objet de jeux du genre peu-catholique ? J'ai peur. Je suis terrifié. Faux, il enlève son masque.  Il a l'air quand même sympathique  Ça me plait. Je crois que nous allons devenir amis si nous oublions cette petite mésaventure, veux-tu ? Nous traversons le vaisseau, vaisseau que j'ai imaginé durant une éternité. Les portes, les corridors, le personnel adolescent (moi non plus, je ne comprends pas) j'avais rêvé à cette navette. Tout le monde, tout ces... humains... me regardèrent avec de lourds questionnements.

«Ok, on y est.»

Nous étions dans une grande pièce avec maints moniteurs. Les petits hommes travaillaient avec acharnement sur leur clavier, semblable à moi et mon blog sauf qu'eux conduisait ce mastodonte. L'homme se tourna vers moi et croisa ses mains derrière son dos.

«Ici, nous pouvons contacté le quartier général où se trouve celui dont tu connaîtras l'existence sous le nom de Monsieur S. Moi, tu m’appelleras avec le pseudonyme Colonel Moutarde.»

«C'est une blague ?»

Il poussa un long soupir exaspéré. Je commençais grandement à douteux du sérieux de la situation.

«Non. Ta première mission officielle pour notre vaisseau sera d'imaginer un jeu qu'on pourra faire au sein de la navette. Je ne sais pas, un jeu de société, un sport qui est pensable ici. Peu importe. Prends ton portable. Tu as l'air de bien l'aimer. Tu pourras désormais circuler partout dans le vaisseau. La salle de repos qui te servait de chambre confortable adaptée à ton espèce est maintenant meublée et prête à t’accueillir comme il se doit. Bienvenue parmi nous, Narval Solitaire.»

Je prends quelques secondes pour évaluer la situation. Il y a un colonel dans le vaisseau qui demande à un narval d'inventer un jeu de société. Où suis-je ? Dans un dérivé de Star Trek et de Family Guy ? Je prends mon ami électronique et quitte la pièce. Je lui poserai des questions plus tard. Autant faire ce qu'il demande tout de suite pour éviter la colère de Monsieur S.

Avant d'arriver dans ma «chambre», un humain m'arrête.

«Je suis sensé t'aider avec le jeu.»

Sans demander pourquoi, j'accepte et nous pénétrons dans mon antre désormais de style moderne et en possession d'une source de lumière potable.

19/10/2012

La Cellule et la Joie Extrême

19 octobre 2012

On m'a demandé d'écrire sur le scientifique qui m'a influencé à venir dans cette option. Car, oui, au départ ce cours était optionnel. En fait, je suis dans l'espace car l'option dans laquelle j'étais les années précédentes a été fermée. C'était simple, on ne faisait rien à chaque cours. Je m'y plaisait. Mais me voici, animal marin sans réel avenir, assis par terre dans ce qui semble être une cellule d'isolement, à écrire avec une mine de plomb courte sur du papier chiffonné pour aller transcrire ce texte sur mon ordinateur quand le temps de le faire me sera donner. Mais voilà, il y a maintenant environ 20 minutes, mon geôlier m'a recommandé de faire ce travail.

Allons-y. Pourquoi est-ce que j'aime la science ? Car elle est complexe et chiante. Mais dans le bon sens. Je suis le genre de narval qui hait éperdument fournir un moindre effort, sauf pour ce qui m’intéresse  Non, je suis sérieux. J'allais, à l'épicerie plutôt que de chasser. Pensez-y, c'est assez extrême comme lâcheté  Avant, c'était l'histoire qui me passionnait mais j'en suis maintenant las. Sérieusement, pensez-vous vraiment que l'histoire de mon peuple est potable ? Alors, c'est la science qui m'anime ces jours-ci. Ou ces nuits, va savoir. Non, je crois que je dois renommé mon blog. Maintenant. «Narval Biologique de l'Espace Encagé». J'espère que vous aimerez, je le ferai dès que je serai en possession de mon laptop. Ok revenons au sujet. Pardonnez-moi, ça m'emporte.

Honnêtement, je préfère la chimie, la biologie et l'anatomie à l'astronomie. Je préfère aussi comprendre que faire. Je hais les expériences, mais je devrai en faire. Pourquoi ? Car ils veulent m'assimiler. Ils veulent me montrer la voie de la culture scientifique humaine. De là ce travail. Alors... qui a travaillé en chimie ? Non, je sais. Oublié tout ça, je le ferai sur le scientifique le plus important de l'antiquité, Ptolémée. Pourquoi ? Car il ne fait pas parti intégrante de la culture de l'humanité de nos jours.

Alors Claudius Ptolémée, qui est-ce ? Comme je l'ai dit, il était de l'Égypte. Précisément  il a vécu de 90 après JC à 165 après JC. Il a eu des «chicanes» avec Aristote, un philosophe égyptien. Quel est le problème ? Aristote est né 300 ans avant lui. Alors, qu'est-ce qui s'est passé, me murmure le bout de papier bientôt terminé. Aristote disait que toute forme de matière était un mélange de feu, d'air, d'eau et de terre. Voilà. C'est de lui que tout ceci vient. Que Avatar, émission jeunesse un peu étrange, descend. Ptolémée  lui, disait que la matière était séparé en partie infiniment petite de différente formes et différentes grandeurs. Je sais, c'est très vague mais attendez un peu et réfléchissez. Ce sont les atomes. Et oui, c'est cet homme-là qui a été le premier à affirmer l'existence des atomes. C'est d'ailleurs ainsi qu'il nomma ces parties. «Atomos», en grecque.

Ptolémée écrivit de nombreux livres mais... il a... bon Dieu, on a ouvert la porte.

Me revoici, devant mon ordinateur. Une joie extrême traverse mon corps. Taper sur ce clavier n'a jamais été si plaisant. Voilà. J'ai changé le titre de mon blog. Continuons. Ptolémée écrivit de nombreux livres. Almagest est un traité en treize volumes contenant les observations astronomiques de babyloniens et de grecques étendue sur neuf siècles. C'est dans ceci qu'il affirma que la Terre était ronde en plus d'être le centre de l'univers et que le Soleil, la Lune et les étoiles tournaient autour. Je sais ce n'est pas du tout exact mais si vous observer attentivement sa déclaration sur la matière vous remarquerez que ce n'est pas vraiment mieux. Ce n'est que le début d'une longue piste vers les connaissances ultimes de l'astronomie.

Voici une image représentant le moyen de pensé de Ptolémée sur la Terre nommé géocentrisme.

Comme vous pouvez le voir, la Terre est au centre de l'univers. Si vous le voulez bien, je vais traduire avec mes cours de grecque antique, merci. 1, la Lune. 2, Mercure. 3, Venus. 4, le Soleil. 5, Mars. 6, aucune idée. 7, Saturne. Vous devrez oeuvrer de votre imagination pour trouver le reste. Enfin, le principe est tout de même là. Cet univers est à la fois celui d'Aristote et de Ptolémée. C'est Aristote qui l'a imaginé grossièrement mais c'est Ptolémée qui a ajouté certains points et approuvé d'autres. Aujourd'hui, nous savons que tout ne tourne pas autour de la Terre. Nous avons adopté l'héliocentrisme qui place le Soleil au centre de l'Univers, sans pourtant dire que tout tourne autour.

Ah, AH ! Voici une traduction trouvée sur Internet.

Un autre des ses livres, Tetrabiblos, exprime les différences entre les mathématique, la science et la théologie (science divine). Il y exprime aussi différents points de vue sur l'astronomie et la recherche astronomique de son époque

Mais ce que Ptolémée a fait qui m'impressionne le plus c'est les huit livres de Cosmographia, des volumes de géographie. Il utilise des variantes de lassitude et de longitude. Elles contient de nombreuses cartes où certaines proportions sont inexacte mais ça n'en fait pas moins une oeuvre remarquable. Voici une de ces cartes, la plus fameuse.

Son dernier travaille important, les Optiques reposait surtout sur les réflections, la lumière et les réflections de la lumière.

Voilà, c'est à peu près tout que j'ai pu trouver sur ce cher Ptolémée. Il est à noté que nous ne connaissons que très peu de chose sur sa vie. C'est triste. Il parait qu'il vivait à Alexandrie dans une librairie. Enfin, merci Ptolémée pour tout ce travail, moi je retourne à ma vie passionnante de narval encagé.

Sources : 1 2 3 4 5 6 7

17/10/2012

Toujours captif

17 octobre 2012

Résumons les évènements.

05/09/12 - On m'annonce que je vais dans l'espace
21/09/12 - Je présente ma navette spatiale N.A.R.V.A.L. 0.3
26/09/12 - J'apprends que notre professeur n'ira pas dans l'espace
12/10/12 - On m'amène dans le vaisseau, on décolle
17/10/12 - Je suis toujours captif, j'écris ce message

Aujourd'hui (17 octobre 2012), on m'a dit qu'on ne m'informera d'aucune information «superflue» à mon travail. Qu'est-ce que ce travail, je ne sais pas. Pourtant, je dois le faire. Je crois qu'ils essaient de tester mes capacités intellectuelle. Que suis-je pour eux ? Un narval doté d'une intelligence remarquable ? Voici ce qu'ils m'ont demandé de faire : Un, trouver où nous somme (le 17 octobre 2012 à 13h37) si notre vitesse est la vitesse minimale pour sortir de l’attraction terrestre, ou vitesse de libération terrestre. Deux, même chose si cette vitesse est 100km/h. Trois, quelle quantité de carburant a-t-on utilisé si on en utilise 5L par heure dans les deux cas, ce en admettant que nous naviguons à l'aide d'un moteur à explosion.

1.  Voici comment calculer la vitesse de libération
Où v est la vitesse de libération, G la constante gravitationnelle (6,67259x10^-11 m3 kg^-1 .s^-2) M la masse de la planète et R son rayon.

Donc, c'est (2*6,67259x10^-11 m3 kg^-1 .s^-2*5,9736×10^24 kg)/6378 km tout ça doit ensuite être frappé à coup de racine carrée, ce qui donne environ 40269km/h (réponse trouvé sur internet après des heures de calculs vains)

Donc, la vitesse de libération de la Terre est 40269 km/h

Maintenant, il faut savoir combien de temps s'est-il passé depuis qu'on est parti. Simple : se rendre du 12 octobre 12h22 au 17 octobre 13h37

5x24h et (37min-22min)

Nous avons donc passé 120 heures et 15 minutes dans le ciel. Il suffit de faire 120,25h*40269km/h
Cela donne 4842347.25 km de la surface de la Terre.

2. Si nous avons passé 120 heures et 15 minutes dans le ciel, il est facile de calculer où nous sommes avec 100km/h.

Il suffit de calculer (120h+15min/60min/h)*100km/h

Nous sommes donc à 120251km de la surface de la Terre.

3. Désormais, calculons la dépense d'essence si on consomme 5 L par heure.

120.25h/6L/h -> environ 20.046L

Merci et voici une licorne.












Comme la Terre me manque.

15/10/2012

Félicitation

Hier, Félix Baumgartner a sauté de la stratosphère et a atterri sur Terre en parachute, tout en brisant le record du premier humain dépassant la vitesse du son en tombant. Bravo Félix !

12/10/2012

Fait divers #2 (Histoire du l'Univers)

Si on répartie l'histoire de l'univers (13,75 milliards d'année) sur une année la chute de l'Empire Romain (476 après JC) serait survenue le 31 décembre à 11 heures, 59 minutes et 56 secondes.

L'atmosphère

12 octobre 2012

On décolle. Je regarde en bas et je vois des narvals. Des narvals qui me regardent. Ils ont l'air triste.

Me voici donc, dans une pièce que je ne connais pas, mon notebook du Bureau en Gros allumé devant moi à écrire sur mon blog. Cette fois ce sera sur l'atmosphère.

Premièrement, qu'est-ce que l'atmosphère ? L'atmosphère est la couche gazeuse de la terre au dessus de la croûte terrestre, du niveau de la mer à l'espace, soit environ 560 kilomètres d'épaisseur. Il y a cinq couches principales. De la plus basse à la plus haute, ce sont la troposphère, la stratosphère, la mésosphère  la thermosphère et la ionosphère.

La troposphère est de 8 à 15 kilomètre d'altitude. C'est la couche qui a le plus de turbulence et celle qui est le plus attirée par le sol. La plupart des nuages s'y retrouvent. Elle est moins épaisse près des pôles.
La stratosphère possède une faible augmentation de température par rapport à une augmentation d'altitude. Elle se situe entre 12 et 50 kilomètre du niveau de la mer. La plupart de ses courants sont horizontaux. Elle absorbe une grande quantité de rayons ultraviolets en provenance du Soleil. C'est aussi là que se trouve la couche d'ozone.

Shows the penetration of different kinds of electromagnetic radiation into the atmosphereLa mésosphère possède, contrairement à la stratosphère, une baisse de température par rapport à une augmentation d'altitude. Elle est située entre 50 et 90 kilomètres d'altitudes. C'est dans cette zone qu'on retrouve la température la plus basse de l'atmosphère de la Terre, c'est-à-dire -73 °C. C'est là que les météores sont détruits à cause de la friction.
La thermosphère a une grande croissance de température en fonction de l'altitude. Elle est entre 85 et 600 kilomètres de la Terre. La chaleur y est si haute qu'elle zig-zag entre 300 °C et 1600 °C.
La ionosphère, quant à elle, est entre 350 et 800 kilomètres. En faite, elle va jusqu'à 50 000 kilomètres de la Terre, où la limite extrême de l'atmosphère. La plupart des satellites y sont. Cette zone du ciel est chargées en électrons et en ions pour cause de la lumière ultraviolettes du Soleil de la son nom.

Maintenant, j'aimerais parlé de la couche d'ozone, de l'effet de serre et du réchauffement climatique. Je vais commencer simplement. Le réchauffement climatique est normal et saint pour la Terre. Ce qui ne l'est pas, c'est l'accélération de ce cycle par les humains. C'est quand le Soleil émet un rayonnement infrarouge et que ce rayon rebondit de la surface solide de la terre à la l'atmosphère jusqu'à ce que son énergie soit éparpillé au complet. Exactement comme dans une serre. C'est aussi pourquoi la nuit est plus froide que le jour. C'est normal. Noté ? N-O-R-M-A-L. Merci. Ce que l'on fait qui n'est pas normal c'est que nos gaz à nous (qu'on produit en trop) eux aussi subissent l'effet de serre et réchauffent la planète. Passons à la couche d'ozone. L'ozone (O3) absorbe les rayons ultraviolets venant du Soleil. Ces derniers sont nocifs à la vie. Ils sont séparés en UV-A, UV-B et UV-C avec chacun leurs caractéristiques différentes. Nous créons des trous dans cette couche, ce qui permet aux rayons ultraviolets de pénétré dans notre joyeuse zone de vie et nous brûler, en plus de nombreux autres méfaits. Comment on la détruit ? Bon, je n'entrerai pas dans les détails mais imaginez-vous ceci, cher lecteur anonyme : les molécules peuvent faire des échanges entre elles. Nous, avec par exemple du laque pour cheveux, envoyons des gaz dans l'atmosphère. Ces gaz font des échanges avec l'ozone mais le produit de cette équation chimique ne contiendra pas d'ozone. Sans expliquer les principes chimique, il pourra par contre contenir de l'oxygène (O). N'allez pas croire que c'est mieux. Ah oui, aussi sans atmosphère, notre planète ressemblerait à la lune et nous n'existerions pas.

Voilà donc un magnifique résumé de l'atmosphère avec des explications sur quelques catastrophes en bonus. Pour finir, voici le modèle de ma prison le vaisseau dans lequel je me trouve.




Sources : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Non

12 octobre 2012

Je... je ne comprends plus rien. Rien. Je me tiens debout dans une pièce très mal éclairée où je peux voir, au travers d'une fenêtre renforcée, la reproduction parfaite du vaisseau sur le petit papier fournit par notre professeur. Il est réellement là. Et moi aussi. On va partir. Aujourd'hui.

Tout était vrai. Ce blog, un narval qui va dans l'espace, le concours pour la navette, les recherches. On va dans l'espace et c'est gratuit. Bon dieu ! Envoyer un narval dans l'espace va bien leur coûter des millions ! Je ne dis pas mon poids car j'en suis gêné mais croyez moi, c'est grandement au dessus de la limite, s'il y en a une. Tous les membres de ma classe sont près de moi, ils sont tous dans l'extase à part moi. Moi qui a peur, qui tremble et qui est allé un total de six fois aux toilettes depuis les dernières quinze minutes. J'ai des amis, une famille et même... une jeune femelle narval que j'ai rencontré au zoo de Granby. Je ne veux pas perdre tout ça ! J'aime ceci ! J'aime ce monde ! Si je vais dans l'espace durant... combien de temps déjà ? Deux ans. Deux ans où je serai avec des humains, dans un vaisseau désigné par mon professeur de sciences à faire des expériences et à écrire sur mon blog personnel ma torture ! Et je suis sensé accepter ? Jamais. Jamais de toute ma pauvre vie de narval je ne quitterai cette planète. Je ne me plierai pas à cette soumission injuste.

Je m'y oppose. M'entendez vous, confrères narvals ? JE M'Y OPPOSE ! Je n'irai pas ! Je ne veux pas et je n'ai pas à y aller ! Ceci n'est pas une activité pédagogique, c'est un piège pour envoyer un animal marin sans défense hors de sa terre natale ! Aidez-moi, mes amis. Aidez-moi avant que cela ne soit trop tard. J'écrit si fort sur mon clavier que tout les humains m'entourant désormais m'observe. Je saigne des mains ! Non. Ce ne sont pas des mains. Je suis un narval et j'en serai toujours un. Éloignez-vous, immondices ! Je suis et j'en ai le droit !

Des humains armés m'approchent. Je crois que c'est la fin.

08/10/2012

On est toujours pas parti

8 octobre 2012

Supposément qu'avant de quitter notre chère demeure pour des contés spatiales lointaines, apprendre un peu plus sur le ciel au dessus de nos têtes serait envisageable. C'est sur cette base que mon professeur a affirmé que nous devions comprendre le fonctionnement d'un télescope.

La question était : est-il possible de voir plus loin avec des lentilles ?
Fait 1 : Je hais les expériences.
Fait 2 : Nous possédions à la fois des lentilles concaves et convexes de différentes grandeur et niveau de profondeur.
Fait 3 : Je suis myope, ce qui complique les tests (haha, un narval myope ! allez, riez, riez et brûlez en enfer.)
Fait 4 : Je hais les expériences.
Fait 5 : Nous possédions aussi certains éléments que je juge superflus (règles, images à observer, moyens de tenir en place les lentilles). Mais, cher narval solitaire, pourquoi sont-ils superflus ? direz vous autour d'une grande table en compagnie de nombreux de mes confrères marins. C'est simple. Fixez vos probablement magnifiques yeux sur la question. "Est-il possible de voir plus loin avez des lentilles ?". Boum. La voilà la question. Pourquoi avoir besoin de tout ceci ?

Mais ce cher narval n'est pas dupe. Il a bien compris que ceci n'est qu'une pratique afin de nous préparé à faire d'autres expériences (soupir(s)). Voilà d'ailleurs pourquoi notre enseignant nous avait recommandé de faire un tableau. Chose que je n'ai pas faite. Non, ce n'est pas ce que vous pensez, lecteur adoré. Ce n'est pas à cause de mon esprit rebelle ne désirant que l'anarchie et l’abolition de la société occidentale. Ne l'impliquons pas là-dedans le pauvre. C'est purement car je me suis concentré sur "Comment marche un télescope . Je sais, je sais, lecteur. Ce n'est pas la question demandée. Ici, on peut accusé mon esprit rebelle.

Je rigole. C'est car je juge cela plus important.

Oui ! Oui, on peut voir plus loin avec des lentilles ! Quelle question enfantine ! Qui n'a jamais pris le soin de joué avec de tels objets ? Mais pourquoi une règle, pourquoi des images, pourquoi de petits supports à lentilles ? Pour le tableau, pardi. Pardon, je voulais dire lecteur anonyme. Voici un télescope pour agrémenter la lecture.


Bien sûr, je vais tout de même analyser les lentilles. Voilà quelques unes de mes observations. Une lentille concave grossit l'image reflétée plus la distance entre l'oeil et elle est élevé. Une simple lentille convexe inverse l'image reflétée à partir de quelques centimètres, dépendement de la largeur de la lentille. Pourquoi ? Voilà pourquoi :

Avant de continuer, sachez que ceci ne sont que mes propres affirmations. J'ai longtemps scruté internet et il n'y a pas beaucoup d'information satisfaisante sur le sujet. Les chances que ce que vous allez lire est inexacte sont élevés.

Cette image est en train de me sauver la vie. Pas littéralement, mais vous comprenez tout de même. Je n'aurez pas à user de mes capacités d'artiste quasi-parfaites sur Paint. Les lignes rouges de cette image montre la lumière et son passage dans la lentille. Les lignes pointillés rouges sont la continuités de celles de la lentilles convexe si ont utilise les deux. Je vois dans votre regard que vous avez compris. Non, je ne vous vois pas pas, cessez de contredire mes expressions figurés.

Les plus intelligents d'entre vous aurons assez vite compris que d'après cette image, la lentille convexe ne sert qu'à inverser l'image. En faite, non. D'après ce que j'ai crus comprendre de ma série d'expérience, la lentille concave grossit l'image, mais ne fait qu'augmenter son apparence... un peu comme si on élargit une image de n'importe quel format sur un ordinateur. La qualité est perdue, l'image est floue. La lentille convexe sert exactement à contré ceci. Non, je ne sais pas comment, j'en suis désolé. Elle fait cela au prix d'une inversion.

Plus la distance entre les lentilles est élevée, plus on peut voir loin. Le problème, c'est qu'une lentille concave a un point de "perfection" si la lentille convexe à collée à l'oeil. Ce point représente la distance où l'image sera parfaite, non-floue. Plus la lentille concave est large, plus ce point peut-être loin de la lentille convexe, plus on peut voir loin.

Voilà ce que j'ai compris d'internet et des mes expériences en classe. Je vais désormais procédé à brûlé la feuille mobile où j'avais noté tout ceci.

Sources : 1 2 3 4 5 et le tas de cendre près de moi

28/09/2012

Faire vite

28 septembre

Je viens de remarquer que j'ai oublié de faire deux «travaux». Il me reste encore du temps mais je dois les effectuer avant lundi. Alors, je me lance.

1 : L'enclume versus le pois vert ou le Paradoxe de Galilée

Alors, laquelle tombera en premier ? L'enclume ou le pois vert s'ils sont laisser tombés au même moment, de la même hauteur ? Ils toucheront le sol en même temps. La seule différence sera la force d'impact. L'enclume endommagera grandement le sol de votre voisine alors que le pois vert ne sera jamais retrouvé.

La première personne à prouvé ce fait fut Galilée qui tenta l'expérience de chute des corps. Il apporta avec lui une boule de bois de 1kg et une boule de plomb de 10kg toutes deux reliées par une corde en haut de la tour de Pise. Il se dit que si la boule de bois tombe moins vite, la corde va se tendre. Or, elle ne se tend pas et les deux boules tombent en même temps.

Bien sur il faut prendre en considération le vent et l'air mais nous n'irons pas si loin.

2 : La force gravitationnelle de ma voiture

Vous vous souvenez de ce pénible calcul long et complexe paraissant aussi vain que les shows d'Elvis donnés après la mort du King que j'avais entrepris ? En voici un autre.

Cette fois, il va falloir calculer la force gravitationnelle de ma voiture. Alors ? Qu'est-ce que je conduis ? Logiquement, je ne peux pas conduire. C'est ma tuteur qui m'apporte à l'école et à tous les autres endroit extérieur avec son vieux Ford F100 1977. Honnêtement, je ne voudrais pas nécéssairement déposer un tel mastodonte sur une balance malgré ma force herculéenne d'animal marin. Je l'estimerais à 6400 livres. En le convertissant en grammes J'arrive à environ 2900 kg, donc 2900000 g.

Je vais recopier le calcul à effectuer :

"Fg = (G * Ma * Mb) / R² où Fg est la force gravitationnelle (ce que l'on veut avoir), G la constante gravitationnelle, Ma la masse de la Terre, Mb la masse du moi et R le rayon de la Terre. Bon, trouvons quelques variables.

G : 6,67259x10^-11 m3 kg^-1 .s^-2
Ma : 5,9736×1024 kg
Mb : Bon, je suis forcé d'admettre que je n'ai pas de balance à ma disposition je suis donc contraint d'utilisé une encyclopédie en ligne sur les narvals pour connaître la masse moyenne d'un de mes confrères mâles, qui est d'environ 1600 kg (dont 10 kg de corne. Épaté, non ?)
R : 6378 km "

Ici, je dois change Mb pour 2900 kg.

Ainsi : Fg = (6,67259*10^-11 * 5,9736*10^24 * 2900) / 6378²
Fg = 1,155922125*10^18/6378²
Fg = 2,84157771*10^10

26/09/2012

Du fromage

26 septembre 2012

Mon professeur de science n'était pas là mais on a un substitut  Deux nouvelles : un, les vaisseaux seront votés très bientôt. Deux, ni mon enseignant, ni son substitut nous suivrons dans l'espace. Je comprends maintenant les nombres qu'il m'avait fournit pour les lits du Vaisseau N0.3.

On vient de finir de se taper un film complet sur la course vers l'espace/la Lune et le substitut en question nous a demander de faire une recherche sur cette dernière. J'ai été surpris de savoir que ce n'était pas qu'un immense amas de fromage volant qui faisais un tour de la Terre en un mois. J'aurais trouvé ça amusant. Grossièrement, ce n'est que de la roche. Précisément  c'est 42% d'oxygène, 21% de silicone, 13% de fer, 8% de calcium, 7% d'aluminium, 6% de magnésium et 3% d'éléments trop gênés pour être dévoilés.

Par contre, la chose la plus impressionnante de la Lune, c'est sa distance entre elle et la terre. En moyenne, les satellites artificiels sont entre 2000km et 35786km d'ici. La Lune, quand à elle est à 384400km de la Terre. Ce petit schéma retrouvé sur Wikipedia représente très bien cette distance.

Fichier:Earth-Moon2.jpg




Les deux plus grands effets de la Lune sur la Terre (en plus de créer de nombreux mites et références religieuses diverses) sont la marée et son apparence dans le ciel. Pour la dernière, c'est simplement à noter qu'elle réfléchit la lumière du soleil et éclairci nos nuits (ce bien sûr sans compter la nouvelle Lune, voir plus bas). Pour les marées, il faut bien se concentrer. Vous vous souvenez lorsque j'ai écrit sur la gravité ? Et bien, la Lune exerce une force gravitationnelle sur les marées. Voilà pourquoi il y a des marées hautes et des marées basses. Le Soleil fait de même, seulement, elle est moins puissante à cause de sa distance. J'aurais de la difficulté à expliquer le phénomène ainsi je n'utiliserai que votre imagination et cette image.



Dernier point important, les phases lunaires. Lorsque j'étais jeune, ma mère narval me disais que la partie parfois caché de la Lune était du aux nuages. Aujourd'hui, je réalise à quel point ça serait improbable et je me roule par terre en me traitant de morse. En fait, c'est dû à sa position dans le ciel. Ok, la Terre tourne, la Lune tourne, le Soleil tourne. Le Soleil tourne autour d'un magnifique océan d'étoile au centre de notre galaxie (Voie Lactée), la Terre tourne autour du Soleil et la Lune tourne autour de la Terre. Ces joyeux orbites réussissent  ensemble, à créer huit phases lunaires formés par la lumière du Soleil, reflété sur la Lune, caché en partie par la Terre. Encore une fois, un schéma est nécessaire.Position de la Lune et phase lunaire.
 Voilà, c'est à peu près tout mais c'est aussi tout ce que je peux écrire en une heure. On n'ira pas sur la Lune.

Sources : 1 2 3 4 5 6